Le feuillage décoratif des Heuchères est beau toute l'année, mais il donne de la couleur à l'hiver

Préparez votre balcon à affronter l’hiver

Ça y est, l’automne bien installé. Les arbres se parent d’or et de cuivre, l’air est bien froid le matin, et selon les régions, vous avez peut-être déjà eu vos premières gelées de la saison. Vous pensez qu’il n’y a plus rien à faire sur votre balcon ? Au contraire ! Il vous reste plein de choses à faire pour avoir un joli balcon cet hiver, et préparer le printemps prochain. Alors hop ! Attrapez votre bonnet, vos gants, et c’est parti !

Balcon - version hiver 2023

L’heure de la grande métamorphose a sonné

Nettoyage du balcon avant l'hiver

Retirez les annuelles d'été

Commençons par un grand nettoyage. L’été, nos balcons regorgent de plantes de saison, annuelles ou vivaces qui ne passeront pas l’hiver. Vous avez peut-être installé des géraniums dans vos jardinières, semé des zinnias et des œillets d’Inde ou encore planté des tomates. Ces stars de l’été ont fini leur carrière. Il est temps de laisser place au spectacle hivernal.

Après avoir rentré les arbustes et vivaces frileux pour les protéger du froid (voire plus bas), il est temps de retirer les annuelles. Pour cela, j’ai une petite astuce. Si elles sont encore vertes, coupez-les quelques centimètres au-dessus du sol puis patientez une petite semaine avant de tirer sur la souche. Les racines ont séché et la motte devrait se détacher plus facilement du sol. Si la plante est déjà sèche, tirez un bon coup vers le haut. L’ensemble de la plante devrait céder rapidement.

Vous pouvez débiter tout ça en petits morceaux et le jeter dans un composteur si vous en avez un à disposition. Mais seulement si vos plantes sont saines ! Si vos plantes sont malades ou infestées de ravageurs, ne les mettez pas au composteur. Vous allez le contaminer et retrouver des spores ou des œufs dans votre futur compost.

Coupez des inflorescences mortes

Pour les vivaces fleuries comme les Gaura, les Nepeta, … coupez les inflorescences (c’est-à-dire les tiges sur lesquelles se sont développées les fleurs). Elles ne servent plus à rien, à part tirer de l’énergie à la plante.

Côté graminées, vous pouvez cueillir les inflorescences et les laisser finir de sécher à l’intérieur. Elles pourront rentrer dans vos prochains bouquets ou couronnes de fleurs. Par contre, ne taillez pas les graminées maintenant. Les feuilles mortes vont protéger la souche du froid cet hiver, et servir de refuges aux insectes alliés de votre balcon. Par ailleurs, certaines graminées, comme les carex ou les cheveux d’ange (Stipa tenuifolia) n’ont pas besoin d’être taillées. Pour les autres, la coupe attendra le retour du printemps.

Taillez les arbustes

L’un des problèmes majeurs, sur un balcon, c’est l’espace. Certains d’entre vous ont la chance d’avoir un grand balcon ou terrasse, mais la plupart d’entre nous avons de petits espaces extérieurs. C’est pour cela que tailler vos plantes est important. 

La plupart des arbustes comme les lavandes, thym, rosiers, etc. se taillent à l’automne. Ce n’est pas indispensable à leur croissance, mais ça leur permettra de garder un port plus compact, plus touffu et d’éviter de vous envahir. 

Il n’y a pas de règle particulière sur comment les tailler. Cependant, prenez toujours soin d’utiliser des outils bien aiguisés pour faire des coupes propres, qui cicatriseront plus facilement. Pensez aussi à désinfecter vos outils entre deux arbustes. Un petit coup d’alcool ou de vinaigre sur les lames et hop ! plante suivante. Ça peut prendre un peu de temps, certes. Mais ça évite les contaminations si l’une de vos plantes est malade.

Petite exception : ne taillez pas la sauge arbustive en automne. Chez elle, ça a tendance à stimuler la montée de la sève et à déclencher la pousse de nouvelles feuilles. Ça ne ferait que l’épuiser maintenant. Soyez patient, vous la taillerez au début du printemps.

Protection et préparations hivernales

Rentrer les plantes les plus frileuses

Normalement, vous avez déjà rentré vos plantes tropicalesMais d’autres plantes, plus connues comme des plantes d’extérieur, craignent aussi le gel. Il est donc grand temps de rentrer les agrumes, les Arums, les Fuschia, les Coleus, la verveine citronnelle et les basilics. 

Faites attention à l’endroit où vous les entreposez. Toutes les plantes ne passent pas l’hiver à la même température. Celles qui aiment la chaleur peuvent rejoindre votre jardin d’intérieur. Celles qui préfèrent un peu de fraîcheur trouveront leur bonheur dans un garage lumineux, où les températures ne descendent pas en dessous de 12-15°C.

Petite astuce : si vous n’avez pas la place de rentrer vos Coleus, vous pouvez prélever quelques branches pour en faire des boutures. De cette manière, vous préservez une version miniature de votre plante, que vous installerez dehors l’année prochaine. 

L'oxalis 'Plum Crazy' peut résister jusqu'à -5°C

J’ai rentré mon petit Oxalis vulcanicola ‘Crazy Plum’ cette année. Mais techniquement, j’aurai pu le laisser dehors, puisqu’il résiste jusqu’à -5°C.

Bouturer le Coleus est une alternative si n'avez pas la possibilité de rentrer votre plante avant l'hiver

Les Coleus se bouturent très facilement. Une bonne manière de les garder d’une année à l’autre quand vous n’avez pas la place de stocker de grandes plantes.

Retirer les systèmes d’arrosage

Si vous jardinez au balcon depuis un moment, vous avez peut-être un système d’arrosage en place. Il est temps de le vidanger et de le retirer pour éviter que le gel ne le détruise. Idem pour les tuyaux d’arrosage, videz-les et rangez-les à l’abri du gel.

Pour ma part, j’ai opté pour les oyas, un système de réservoir d’eau en terre cuite, enfoncé dans le sol. C’est (re)devenu assez populaire ces dernières années, et mes tomates traversent les canicules sans broncher grâce à eux. 

Dans les régions aux hivers doux, vous pouvez les laisser en place pour l’hiver. Par contre, ils doivent impérativement être vides. J’ai testé de cette manière la première année. Ils ont très bien résisté à l’hiver, mais les limaces ont hiverné dedans ! Autant dire que je n’ai pas mangé beaucoup de salades ou de radis au printemps suivant…

Depuis, je les retire et je les stocke directement sur le balcon, dans une cagette. Une cave ou un garage fera très bien l’affaire. Ils doivent simplement rester hors gel (et hors humidité si possible).

Ranger les systèmes d'arrosage avant que l'hiver n'arrive sur le balcon

Même s’ils peuvent passer l’hiver dehors dans les régions les plus douces, je préfère retirer mes oyas tous les ans. C’est un peu plus de travail, mais ça évite les mauvaises surprises au printemps !

Nourrissez votre sol

Les plantes estivales qui fleurissent nos balcons sont de sacrées gourmandes. Du coup, le sol de vos pots et jardinières est épuisé au niveau des nutriments à la fin de la saison. Il ne pourra pas forcément nourrir correctement les futures plantes que vous allez y installer. Heureusement, il est très facile de résoudre ce petit souci.

Vous pouvez par exemple jeter le terreau. Ce n’est pas ma méthode préférée, mais elle est parfois indispensable. Notamment quand les plantes étaient malades ou infestées de ravageurs. Dans ce cas, direction poubelle. Désinfectez le pot au vinaigre avant de remettre du terreau propre. 

Je préfère appliquer la même méthode que dans les jardins et les potagers : apporter de la matière fraîche. Quand vous avez retiré les annuelles d’été, mélangez au sol en place quelques poignées de terreau ou de compost frais. Mélangez avec le sol en surface et plantez de nouveau. 

Dans les bacs où les plantes restent en place toute l’année (arbustes, vivaces), n’hésitez pas à ajouter une petite couche de terreau ou de compost frais en surface, autour des plantes. Elles aussi ont le droit d’être chouchoutées à l’automne.

Paillez généreusement

Le paillage est souvent conseillé en été pour lutter contre les mauvaises herbes ou pour réduire l’arrosage. En hiver cependant, il joue aussi le rôle de couverture. Il protège le sol et le pied des plantes du froid. 

Pour cela, utilisez un paillage végétal, bien plus efficace que le paillage minéral pour lutter contre le froid. Installez une bonne couche de paillage tout autour des plantes et sur l’ensemble de la surface de votre sol.

Vous trouverez facilement des paillages végétaux en jardinerie. J’utilise généralement du Miscanthus broyé que je trouve en grands sacs de 50 L. Mais vous pouvez opter pour les feuilles mortes. Ça tombe bien, c’est la saison ! Et ça ne coute rien d’autre qu’un peu de temps pour les ramasser. Les branches issues de la taille de vos arbustes, coupées en petits morceaux, fonctionne aussi, l’herbe coupée, la paille… Bref, il existe plein d’alternatives.

Protégez votre balcon en hiver

Si vous ne pouvez pas rentrer les plantes frileuses à l’intérieur, vous pouvez tenter de leur faire passer l’hiver sur le balcon avec une protection. Commencez par les installer contre le mur de votre habitation (souvent plus chaud) et à l’abri des vents dominants. 

Ensuite, sortez les couvertures. Enfin, presque. Pour les plantes, ça s’appelle le voile d’hivernage. C’est un feutre fin blanc, qui laisse passer une partie de la lumière, mais qui isolera votre plante du froid en faisant comme un cocon. Entourez vos plantes de ce voile d’hivernage et faites attention à bien l’attacher, pour qu’il ne s’envole pas à la prochaine tempête. 

Lors des journées plus douces et ensoleillées, vous pourrez ouvrir le haut du cocon, pour laisser respirer la plante.

Quelques petites astuces supplémentaires : 

  • si vous habitez dans une région aux hivers vigoureux, vous pouvez installer une plaque de bois (ou de polystyrène) sous les pots, pour les isoler du sol ;
  • si vous avez de petits pots, vous pouvez aussi les enrouler dans du voile d’hivernage, pour éviter que le sol ne gèle ;
  • vous pouvez remplacer le voile d’hivernage par du papier à bulles, si vous en avez en stock quelque part dans vos placards. Je préfère le voile d’hivernage, car il tient beaucoup plus longtemps. Vous pourrez vous en servir tous les hivers pendant des années.

Semis et plantations d’hiver au balcon

Plantes ornementales

Plantez les arbustes

Tous les jardiniers vous le diront : l’automne, c’est le meilleur moment pour planter les arbres et arbustes. Cela leur permet d’avoir le temps de s’installer tranquillement avant les chaleurs de l’été. Ce conseil vaut aussi pour les balcons !

Cultiver des arbustes en pot est tout à fait faisable. Vous pouvez même planter de petits arbres si vous le souhaitez. Gardez cependant plusieurs éléments en tête.

  • L’arbuste que vous choisissez doit être adapté à votre exposition, sous peine de cruelles déceptions. C’est valable aussi pour les vivaces. Si votre balcon est plein sud, ne choisissez pas des plantes d’ombre, elles grilleront dès l’été prochain. Et inversement, des plantes de plein soleil sur un balcon exposé au nord vont végéter sans jamais vraiment pousser.
  • Favorisez les arbustes qui garderont des volumes modestes, pour ne pas envahir votre balcon. Fiez-vous à sa future taille adulte, pas au pot que vous allez trouver à la jardinerie. Les plantes à croissance lente, comme certains conifères, peut aussi être une alternative sympathique. Graphique, persistant, il leur faudra des années avant de devenir encombrants.
  • Vous êtes gourmands ? Framboises, cassis, groseilles, myrtilles… Les petits fruits se cultivent très bien dans de grands pots, du moment que vous les nourrissez bien. Pour les framboises, je préfère les variétés retombantes. Deux récoltes dans la saison et des fruits jusqu’en septembre/octobre !

Préparez le printemps

Rien n’annonce mieux le printemps que les crocus ou les jonquilles.  Si vous êtes d’accord avec moi, sachez qu’il est encore temps de planter vos bulbes pour le printemps prochain. Faciles à cultiver, ils prennent peu de place. Vous pouvez faire des potées de bulbes, ou bien les glisser au pied des autres plantes. Ils animeront alors vos potées, le temps que la végétation reprenne. J’ai glissé des tulipes et des Iris reticulata un peu partout : au pied du groseillier, des framboisiers, dans mes graminées… Cette année, j’ai l’intention de rajouter quelques crocus à ma collection.

Tulipe Queen of Night, l'une des premières floraisons du balcon
La floraison délicate des iris de printemps

C’est le dernier moment pour planter vos bulbes de printemps et assurez les premières floraisons de la prochaine saison

Plantez vos jardinières et balcon pour l'hiver

Les géraniums sont rentrés au chaud, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas avoir des jardinières cet hiver. Il existe des plantes à floraison hivernale, et des vivaces aux feuillages brillants et colorés pour habiller votre balcon. N’hésitez d’ailleurs pas à mélanger fleurs et feuillages ornementaux, et à glisser quelques bulbes de printemps, pour voir vos jardinières évoluées durant les prochains mois.

Quelques petites précautions à prendre cependant : 

  • Attention à la rusticité des plantes que vous choisissez, c’est-à-dire aux températures basses qu’elles peuvent choisir. Je me suis un peu emballée la première année (oh, la Normandie, c’est doux comme hiver) et j’ai perdu certaines plantes avec une gelée plus importante.
  • Si vous choisissez des vivaces, vous souhaitez surement les garder plusieurs années avec vous. Comme pour les arbustes, assurez-vous qu’elles pourront supporter toutes les saisons sur votre balcon.

Mes plantes d’ornement préférées pour mon balcon d’hiver ?

  • Les petites pensées (Viola cornuta) : un grand classique en hiver, vous en trouvez de toutes les couleurs en jardinerie. C’est une vivace normalement, mais elle est souvent cultivée comme une annuelle d’hiver. J’en plante tous les ans. Cette année, j’ai choisi des blanches et violettes, et des noires.
  • Les heuchères (Heuchera sp.) avec leurs incroyables feuillages colorés. C’est aussi une vivace qui fleurit l’été. Je n’en ai pas beaucoup sur mon balcon, parce qu’elles grillent l’été. Mais si je pouvais, j’en aurai toute une collection !
  • L’hellébore ou la Rose de Noël (Helleborus sp). Cette vivace porte tellement bien son nom ! Sa floraison est précoce (dès décembre pour l’hellébore noire) ou plus tardive (février-mars pour l’hellébore orientale selon les espèces. 
  • La fausse bruyère (Calluna vulgaris) arrive dans les jardineries dès le mois de septembre. Cette vivace fait un joli couvre-sol et ses fleurs durent tout l’hiver.
  • Et puis les graminées persistantes, les petits conifères, les petits houx et leurs baies rouges, les choux d’ornement… Vous avez l’embarras du choix !
Viloa cornuta, un grand classique pour les jardins et balcons en hiver
Le feuillage décoratif des Heuchères est beau toute l'année, mais il donne de la couleur à l'hiver

Floraison hivernale ou feuillage décoratif, vous avez l’embarras du choix pour vos jardinières d’hiver (à gauche : Viola cornuta ; à droite : Heuchera sp.)

Potager d'hiver au balcon

J’aime mélanger les plantes ornementales et les plantes potagères sur mon balcon. Et l’hiver ne m’arrête pas.

Semis et repiquage

Dans mes bacs potagers, les tomates et les courgettes ont laissé place aux choux kale et aux épinards dont j’aime les jeunes feuilles. Mais il est encore temps de repiquer les choux, les salades d’hiver, l’ail, l’oignon d’hiver, la coriandre (elle résiste jusqu’à -4 °C). C’est aussi le moment parfait pour planter des fraisiers. Ils poussent facilement en jardinière. 

Vous trouverez encore pas mal de jeunes plants à la jardinerie ou sur les marchés si vous n’avez pas fait de semis à la fin de l’été.

Bac d'hiver, mélangeant plantes potagères et ornementale

Dans mes bacs potagers, j’ai repiqué des choux kale, des épinards et des petites pensées. Le persil est un reste de l’été. Si l’hiver n’est pas très froid, il ne devrait résister jusqu’au printemps.

Selon votre climat, il est encore temps de semer des radis, des carottes, des épinards d’hiver, des fèves, des petits pois, de la camomille… Je viens de ressemer quelques radis et épinards sous cloche pour tenter l’expérience. Rendez-vous dans quelques semaines, je vous dirai comment ça s’est passé.

Taille et division

Il est temps de récolter les dernières herbes aromatiques : menthe, mélisse, sarriette, origan, ciboulette…. avant qu’elles ne s’endorment pour l’hiver. N’hésitez pas à les couper au ras du sol avant d’apporter quelques centimètres de terreau ou de compost frais par-dessus.

Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour diviser les mottes de la menthe ou de la mélisse. Dépotez votre plante et découpez la motte en plusieurs morceaux. Rempoter chaque morceau dans un nouveau pot avec du terreau frais.

Entretien quotidien du balcon d’hiver

Ajustez votre arrosage

Ce n’est pas parce que c’est l’hiver qu’il faut stopper l’arrosage. Mais, comme pour les plantes d’intérieur, il faut ajuster votre arrosage. La croissance des plantes étant nettement plus lente, vos arrosages seront bien plus espacés qu’en été. Prenez le temps d’observer vos plantes et votre sol avant d’arroser, pour éviter de les noyer.

Enlevez toutes les soucoupes sous les plantes méditerranéennes restées dehors, comme le thym, le romarin ou la sauge. Elles n’aiment pas avoir les pieds humides, surtout en hiver, où leurs racines risquent de pourrir très facilement.

Par ailleurs, arrosez de préférence dans la matinée. Cela évitera que le sol ne soit gorgé d’eau lorsque les températures chuteront pendant la nuit. Et interdiction d’arroser en cas de gelée. C’est le meilleur moyen pour congeler les racines de vos plantes (et faire éclater vos pots en terre cuite).

Nourrissez les oiseaux

Avec l’hiver, les oiseaux ont plus de mal à se nourrir correctement. Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à leur donner à manger. Installez une mangeoire à un endroit dégagé et hors d’atteinte des chats. Les graines doivent rester à l’abri de la pluie si possible. N’hésitez pas non plus à installer un abreuvoir. Une simple assiette ou soucoupe avec un fond d’eau suffit. Il faudra simplement veiller à la changer régulièrement.

Je ne peux plus nourrir les oiseaux sur mon balcon depuis que j’ai Sacha. Mon petit fauve est un vrai chasseur, et je ne tiens pas à ce qu’il attaque les jolies mésanges. Mais par expérience, je sais qu’elles adorent les arachides. Vous en trouverez assez facilement en jardinerie.

Surveillez les ravageurs

Normalement, les insectes s’endorment pour l’hiver. Mais avec le changement climatique et les hivers plus doux, une invasion de pucerons est vite arrivée. Plusieurs d’entre vous en ont retrouvé sur le balcon au mois d’octobre cette année. Il m’est d’ailleurs déjà arrivé d’avoir des pucerons (et des fraises !) en décembre/janvier sur le balcon.

Donc, même si le temps froid nous donne moins envie de passer du temps sur nos balcons, faites un petit tour de surveillance de temps en temps.

Alors, vous avez des projets de balcon d'hiver cette année ?

Vous voyez ? Il y a mille et une choses à faire en automne pour préparer l’hiver au balcon : 

  • nettoyer les plantations d’été
  • préparer votre sol pour la prochaine saison
  • faire vos plantations d’hiver
  • protéger les plantes frileuses
  • préparer le printemps

Je n’aime pas vraiment l’hiver (sauf quand il neige) mais il y a quelque chose de méditatif dans ce grand nettoyage. C’est le moment de laisser une partie de nos plantes s’endormir, de ranger tout le bazar qui s’est accumulé sur le balcon. Mais il y a aussi une pointe d’excitation. Les petites pensées qui reviennent dans les bacs, la floraison des hellébores que j’attends avec impatience. 

Vous avez des projets pour votre balcon cet hiver ? Des petits rituels ou des conseils pour compléter cet article ? Dites-nous tout en commentaires ! Et n’hésitez pas à me contacter si vous avez la moindre question

Bon jardinage et profitez bien de vos plantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *