Rempotage des plantes vertes : est-ce indispensable ?

Quand le printemps arrive (enfin !), vous voyez surement tous les jardiniers s’agiter dans tous les sens. Eh oui, c’est le début de la saison des rempotages. Ceux qui ont une collection de plantes en pot conséquente savent qu’il ne faut pas perdre de temps si nous voulons avoir le temps de nous occuper de tout le monde. Mais, toute cette frénésie est-elle indispensable ? Posons quelques bases du rempotage des plantes vertes avant de nous lancer dans l’aventure

Le rempotage des plantes vertes est une étape indispensable.

À quoi sert le rempotage des plantes en pot ?

Pour commencer, qu’est-ce que le rempotage ?

Le rempotage, c’est l’action de transvaser une plante d’un pot à un autre. Le plus souvent, cela se fait vers un pot plus grand, mais pas toujours. Selon les évolutions de nos plantes, nous pouvons rester sur un pot de la même taille (voire le même pot !) ou revenir vers un pot plus petit.

Renouveler les réserves du sol

Dans la nature, le sol est en constante création et évolution. Les micro-organismes (animaux, plantes, microbes, bactéries et champignons) transforment la matière organique en toutes petites molécules. Les plantes, par le biais des racines, sont capables d’en capter une partie et de s’en servir pour construire leurs cellules et assurer leur croissance. En gros, le sol est le frigo et garde-manger des plantes.

Or, dans nos pots, toute cette activité n’est pas ou peu existante. Le terreau que nous utilisons assure 6 à 8 semaines d’alimentation pour nos plantes. Ensuite, c’est régime sec pour nos protégées. C’est pourquoi apporter de la nouvelle matière est importante, par un rempotage, un surfaçage et/ou de l’engrais.

Faire de la place

Les plantes grandissent autant au-dessus du sol que dans le sol. Chez les plantes, ça dure toute la vie ! De la même manière que, enfant, nos chaussures devenaient trop petites, les pots finissent à être trop petits pour les racines des plantes. 

Et quand il n’y a plus assez de place pour les racines, la croissance des plantes ralentie. C’est de cette manière que les bonsaïs sont créés. Vous savez, ces arbres miniatures aux formes parfois très travaillées. Ils sont maintenus dans des pots avec un volume de terre réduit, ce qui conduit à une miniaturisation des feuilles et une croissance lente. 

À moins que cela soit votre objectif, il vaut mieux augmenter la taille de votre pot lorsque c’est nécessaire afin d’assurer une croissance et un développement normaux pour vos plantes.

S’adapter aux besoins des plantes

Si le rempotage le plus classique répond à la croissance de nos plantes, il existe d’autres raisons qui nous amènent à ressortir nos gants et nos pots.

Il arrive que nos plantes perdent une partie de leurs racines. Généralement, il y a eu un loupé à l’arrosage et les racines ont fini par se dessécher (oubli d’arrosage) ou pourrir (noyade). Il est alors intéressant de rempoter notre plante accidentée dans un pot plus petit, afin d’éviter une saturation en eau du terreau. 

Il arrive aussi que le terreau de notre nouvelle plante ne convienne pas à notre situation ou à notre manière de jardiner, ou encore, plus rare, aux besoins de la plante elle-même. Il peut être alors indispensable de changer son substrat pour assurer sa survie et son bon développement. 

Enfin, les vieux terreaux deviennent parfois hydrophobes. C’est-à-dire que l’eau ne pénètre plus dans le sol, mais stagne en surface puis s’évacue le long de la paroi du pot. C’est assez facile à reconnaître. Vous avez une jolie flaque qui se crée en surface lors de l’arrosage et votre plante a constamment soif. Normal, puisque le sol ne se recharge pas en eau. Le rempotage est alors obligatoire.

Le rempotage des plantes vertes est indispensable pour leur croissance

Que ce soit pour renouveler le sol ou adapter la taille du pot, le rempotage est une étape indispensable dans l’entretien des plantes d’intérieur.

Quand rempoter les plantes d’intérieur ?

Maintenant que vous savez pourquoi le rempotage est indispensable à la bonne santé de vos plantes, parlons planning. Car un rempotage, ça ne se fait pas n’importe quand.

Faut-il rempoter tous les ans ?

Avec la frénésie que vous voyez partout au printemps, il est facile de se laisser tenter par la simplicité et de rempoter tout le monde une fois par an. À vrai dire, c’est même un conseil que nous voyons passer régulièrement.

Mais ce n’est pas forcément une bonne idée. Je m’explique.

Un rempotage, c’est comme un déménagement pour nous. C’est stressant et fatiguant. Nous ne savons pas où nous atterrissons. Il faut prendre de nouveaux repères. C’est pareil pour les plantes, et c’est pour cela que parfois, la reprise est délicate. Dans ce cas, n’est-il pas plus judicieux de rempoter uniquement lorsque c’est nécessaire ? Je ne sais pas pour vous, mais moins je déménage, mieux je me porte.

Mais du coup, quand est-ce qu’il faut rempoter ? 

Observons nos plantes vertes

Les plantes d’intérieur, et plus globalement les plantes en pots, émettent toutes sortes de signaux lorsque leur pot n’est plus adapté à leur taille.

Six signes qu’il faut rempoter

  • Les racines sortent par les trous de drainage du pot. C’est le signe le plus classique et évident auquel vous allez être confronté.
  • Plus rarement, l’extrémité des racines remonte vers la surface du sol, pour essayer de s’échapper. C’est souvent le cas pour les fougères dont le rhizome est installé à la surface du sol. Chez d’autres fougères, comme la fougère de Boston, la plante émet des stolons pour partir à la conquête de nouveaux espaces.
  • Impressionnant, mais rare à voir, il arrive que les racines poussent sur le fond du pot pour faire de la place. La motte s’élève littéralement au-dessus du pot !
  • Les racines déforment le pot. C’est un signe particulièrement courant chez les plantes à rhizome puissant comme les Sansevieria. Si vous avez des pots en plastique, elles vont déformer leurs parois, voire les éclater si vous les oubliez. 
  • La croissance de vos plantes ralentie ou s’arrête, et/ou les nouvelles feuilles sont plus petites, alors que les conditions de croissance sont bonnes. Dans ce cas, pensez à jeter un œil aux racines. Il est possible qu’elles manquent simplement de place.
  • Enfin, votre plante a constamment soif. Il est possible que les racines aient pris toute la place, ne permettant plus au sol d’être une réserve suffisante, ou bien que le sol est devenu hydrophobe. Jetez un coup d’œil aux racines et au terreau.
Les racines sortant des trous de drainage sont un signe clair : c'est l'heure du rempotage !

Racines sortant par les trous de drainage, pot déformé… Nos plantes d’intérieur savent très bien se faire comprendre quand il est l’heure de changer de pot.

Une fois tous les deux ans … ou tous les deux mois !

Si votre plante grandit normalement et ne montre aucun signe d’être trop à l’étroit, laissez-la tranquille. En revanche, si elle montre un ou plusieurs de ces signes, direction la table de rempotage !

Ainsi, certaines plantes vont être rempotées tous les deux ou trois ans, en particulier si elles poussent lentement et apprécient être un peu à l’étroit. Oui, oui, il y en a des comme ça. Elles sont parfaites si vous n’avez pas de temps ou si vous n’aimez pas mettre de la terre partout. 

D’autres vont devoir être rempotées plusieurs fois dans la saison, parce qu’elles se plaisent chez vous et ont une croissance très rapide. J’ai rempoté mes “bébés” Colocasia quatre fois en cinq mois l’année dernière. Évidemment, ce ne sont plus des bébés maintenant. 

Dans tous les cas, soyez attentif et observez régulièrement vos plantes d’intérieur. Elles vous diront quand il sera temps pour elles de déménager.

À quelle saison faut-il faire le rempotage ?

En théorie, il est possible de rempoter les plantes d’intérieur toute l’année. Mais dans la réalité, il vaut mieux privilégier le printemps et l’été, c’est-à-dire la saison de croissance de nos plantes.

Nous l’avons déjà évoqué, le rempotage est un stress pour les plantes. Ainsi, pour mettre toutes les chances de notre côté et faciliter leur reprise, il faut favoriser la saison de croissance. C’est le moment où les plantes sont focalisées sur ça : grandir, grandir, grandir !  

Les hormones responsables de la croissance des plantes sont thermosensibles. Elles ne se déclenchent qu’à partir d’une certaine température. Ce palier varie selon chaque plante, mais globalement, pour les plantes tropicales, c’est à partir de 19-20°C, 24°C pour les plus frileuses (Alocasia, Ficus…). La belle saison donc. Vous comprenez mieux pourquoi nous sommes tous en train de nous préparer pour le rempotage en ce moment ?

Ceci étant dit, si votre plante a besoin d’un rempotage urgent, parce qu’il y a un souci de racine, un terreau qui ne convient ou une forte croissance, ne tenez pas compte de la saison. Faites-le quand c’est nécessaire !

Avec leur croissance rapide et leur grand appétit, les Colocasia demandent des rempotages réguliers

Les Colocasia poussent vite et sont très gourmands. Le rempotage pendant la belle saison est régulier, surtout la première année !

Alors, prêt(e) pour la saison de rempotage des plantes vertes ?

Pour les plantes en pot, que ce soient des plantes d’intérieur ou d’extérieur, le rempotage est une étape obligatoire. Cela permet d’ajuster la dimension du pot en fonction de la plante et de renouveler la qualité structurelle et nutritive du sol. 

Cependant, ce n’est pas une étape facile pour une plante. Il vaut donc mieux observer nos protégées régulièrement et attendre qu’elles nous fassent signe. Généralement, elles sont assez claires pour prévenir qu’elles sont à l’étroit. Sauf urgence, préférez quand même réaliser vos rempotages au printemps ou en été, pour faciliter la reprise.

Vous vous posez surement encore plein de questions. Quel pot choisir ? Quelles dimensions ? Quel terreau ? Pas de panique, c’est tout à fait normal. Cet article est le premier d’une série sur la thématique du rempotage des plantes d’intérieur, et nous aborderons toutes ces thématiques au fur et à mesure. N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter pour ne pas rater le prochain épisode.

Si vous avez une question en particulier, n’hésitez pas à la laisser dans les commentaires. Je vous répondrai avec plaisir.

Bon jardinage et profitez bien de vos plantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *