oxalis pourpre

Comment hiverner facilement votre oxalis pourpre ? [TUTO]

Avec l’installation de l’automne, votre oxalis pourpre peut sembler moins en forme. Il ne fleurit plus, perd ses feuilles au point d’être un peu dégarni. Pire, il a peut-être complètement fané…

Ne le jetez pas ! Votre oxalis pourpre est simplement en train de dormir. Découvrez dans cet article pour cela arrive et comment hiverner votre oxalis pourpre pour le garder pendant de longues années.

L'oxalis pourpre est une plante résistante, parfaite pour débuter à l'intérieur comme à l'extérieur
oxalis pourpre

Pourquoi l’oxalis pourpre disparaît en automne ?

Une période de dormance

L’oxalis pourpre, Oxalis triangularis ‘Atropurpurea’ de son petit nom, est originaire du Brésil, du Paraguay, de la Bolivie et de l’Argentine. Il y pousse dans les milieux humides comme les marais et les berges. Durant la saison sèche (qui correspond globalement à leur hiver), il entre en repos végétatif. C’est-à-dire qu’il perd ses feuilles pour dormir à l’état de tubercule jusqu’à ce que la pluie revienne. Oui, un tubercule. Exactement comme une pomme de terre !

Dans nos intérieurs, il n’y a pas vraiment de saison sèche, puisque nous arrosons toute l’année. En revanche, la diminution de la durée du jour et de l’intensité de la lumière peut entrainer un ralentissement de la croissance. S’il fait un peu frais dans votre intérieur, ou si vous oubliez un arrosage ou deux, votre oxalis pourpre peut simplement décider d’aller dormir pour attendre le printemps.

L’hivernage de l’oxalis pourpre

La période de dormance hivernale n’est pas indispensable. Mais elle permet à votre plante de conserver ses forces durant la période difficile, pour repartir de plus belle au printemps. Si vous cultivez votre oxalis pourpre sur votre balcon, le repos végétatif se fera naturellement, avec la chute des températures.

En revanche, en intérieur, les températures ne descendent pas assez bas pour induire la dormance. C’est à nous de la forcer. On appelle cela l’hivernage.

Comment hiverner votre oxalis pourpre ?

L’hivernage de l’oxalis se fait généralement à partir de fin octobre ou courant novembre, quand l’automne est bien installé. La manière la plus simple de “connaître” la bonne date est de vous fier à votre plante. Si elle est toute dégarnie ou si elle fait grise mine, il est temps d’intervenir. 

Il existe deux manières d’hiverner votre oxalis pourpre.

Première méthode

Matériel

Il vous faudra :

  • une paire de ciseaux aiguisée et désinfectée (toujours, pour éviter les contaminations) ;
  • une potée d’oxalis pourpre à hiverner
Matériel méthode 1 : une paire de ciseaux

Pas-à-pas

1. Avec votre paire de ciseaux, coupez toutes les tiges au ras du sol. Si elles sont encore belles, ne les jetez pas. Vous pourrez en profiter encore un peu sous forme de bouquet ou dans une salade (oui, l’oxalis pourpre est comestible ! Mais en petites quantités uniquement). Il paraît même que l’on peut faire des boutures d’oxalis à partir des feuilles. Ce n’est plus vraiment la saison, mais rien ne vous empêche d’essayer.

Coupez les feuilles de l'oxalis pourpre

2. Rangez votre pot, sans arrosage, dans un endroit frais et sombre, mais hors gel. La cave ou le garage sont de parfaits endroits pour cela. L’important est que les températures ne descendent pas en dessous de 5 °C.

Votre oxalis pourpre est prêt pour l'hivernage !

N’oubliez pas de mettre une étiquette à votre pot. C’est indispensable pour identifier vos plantes lorsque vous en avez plusieurs en hivernage (et donc sans feuille pour les reconnaître).

Et voilà, vous avez hiverné votre oxalis pourpre, en moins de cinq minutes, montre en main !

Deuxième méthode

Matériel

Il vous faudra : 

  • une paire de ciseaux aiguisée et désinfectée
  • une enveloppe en papier kraft (ou un morceau de papier kraft pour former un sac ou une enveloppe)
  • une potée d’oxalis pourpre à hiverner
Matériel méthode 2 : une paire de ciseaux et une enveloppe en papier

Pas-à-pas

1. Coupez les tiges au ras du sol avec les ciseaux. N’oubliez pas ! Vous pouvez garder les feuilles en bouquets, les ajouter dans votre assiette, ou essayer d’en faire des boutures.

Coupez les feuilles de l'oxalis pourpre

2. Dépotez puis retirez délicatement les tubercules de la terre. Allez-y avec douceur, les tubercules sont assez fragiles. Cependant, ce n’est pas dramatique s’ils se brisent en plusieurs morceaux. Ils pourront tous faire de nouvelles feuilles au printemps.

Déterrez un à un les tubercules de l'oxalis
Jusqu'à ce que vous les ayez tous récupérer

3. Supprimez les parties abîmées (pourriture) si vous en trouvez. Un tubercule sain d’oxalis pourpre est ferme et rosé. Nettoyez les tubercules en coupant les tiges et les racines restantes et en enlevant le plus de terre possible. Je préfère les nettoyer avec un pinceau. Mais si votre terre est humide, le nettoyage sera plus simple à l’eau claire (et à température ambiante).

Un tubercule d'oxalis pourpre sain est ferme et rosé
Les tubercules propres sont prêts pour l'hivernage

4. Une fois les tubercules propres et secs, rangez-les dans une enveloppe en papier kraft. Rien de vous empêcher de créer votre propre pochon à partir d’un morceau de papier ! C’est souvent plus pratique, car vous pouvez l’adapter à la taille de vos tubercules. N’oubliez pas de bien noter le nom de votre plante sur l’enveloppe pour pouvoir la retrouver au printemps.

Et voilà, les tubercules d'oxalis pourpre sont rangés et prêts pour l'hiver

5. Stockez le tout dans un endroit frais, sombre et au sec. Le placard du garage ou une étagère de la cave par exemple. Comme précédemment, l’important est que les températures ne descendent pas en dessous de 5 °C. 

Et voilà ! C’est un peu plus long, mais pas très compliqué, n’est-ce pas ?

Quelle méthode d’hivernage choisir ?

Les deux méthodes se valent en ce qui concerne la réussite de l’hivernage. Du moment qu’il n’y a pas de problème d’humidité – n’arrosez PAS vos oxalis pourpres au repos ! – tout ira bien. 

J’utilise la seconde méthode quand je veux diviser ma potée d’oxalis. Retirer et nettoyer les tubercules à l’automne signifie que tout sera prêt pour faire deux potées au lieu d’une seule au printemps prochain. Ça m’évitera notamment de briser des jeunes feuilles si je venais à diviser la potée alors qu’elle est en pleine croissance.

La seconde méthode est aussi pratique lorsque vous avez eu un souci avec votre plante en fin de saison. L’oxalis pourpre qui a servi de cobaye pour ce tutoriel est un bon exemple. Il est normalement sur mon lieu de travail. Mais un de mes collègues l’a fait tomber pendant mes vacances, début septembre. Il n’a pas vraiment repris. Sortir les tubercules du terreau m’a permis de vérifier l’état des tubercules et la présence éventuelle de pourriture, maladie ou ravageur. Maintenant que tout est propre et les parties abîmées supprimées, il va pouvoir repartir de plus belle au printemps.

Et si vous ne voulez pas hiverner votre oxalis pourpre ?

Vous pouvez tout à fait garder votre oxalis pourpre actif à la maison toute l’année ! L’hivernage n’est pas indispensable, puisque c’est en réalité un moyen de survie. Je l’ai fait pendant des années et mes oxalis vont très bien. Il suffit simplement d’ajuster un peu l’entretien habituel.

Entretenir l’oxalis pourpre en hiver

Si vous voulez garder votre oxalis pourpre en pleine forme durant l’hiver, il va falloir prendre quelques précautions : 

  • Maintenez-le à une température supérieure à 15 °C. Si vous maintenez vos pièces à 19 °C, c’est parfait. S’il a passé l’été dehors, voici quelques conseils pour le faire rentrer en douceur dans ses quartiers d’hiver. 
  • Installez-le à proximité d’une source de lumière, ou rapprochez-le de la fenêtre par rapport à cet été. La lumière naturelle est moins importante en hiver, il faut qu’il puisse en profiter le plus possible. 
  • Arrosez votre oxalis pourpre quand les premiers centimètres du sol sont secs (juste la surface s’il s’agit d’un petit pot) ou lorsque les feuilles ont du mal à tenir dressées vers la lumière.

En cas de feuillage fané

Vous avez oublié d’arroser et votre oxalis pourpre a perdu toutes ses feuilles ? Pas d’inquiétude. Ça arrive à chacun d’entre nous, et ça m’est arrivé par plus tard que l’hiver dernier. Vous avez deux solutions : 

  • Si cet accident arrive avant la mi-janvier, considérez cet épisode pour une mise en hivernage. Installez votre pot, sans arrosage, dans une pièce sombre et fraiche et soyez patient.
  • Si cet accident survient fin janvier ou plus tard, sautez l’étape de l’hivernage. Il va être l’heure de ressortir nos oxalis pour les réveiller. Arrosez-le (une fois !) en le gardant à sa place. Il va repartir tout seul. Vous reprendrez ensuite les arrosages quand il aura sorti ses premières feuilles.

Hiverner ou ne pas hiverner l’oxalis pourpre ?

Telle est la question ! Honnêtement, ça dépend de votre préférence personnelle. 

J’ai hiverné l’une de mes potées pour la première fois l’année dernière, suite à un souci d’arrosage fin décembre. Elle s’est parfaitement développée au printemps. Cette année, je n’hiverne que les potées qui ont un peu du mal. Et je tente de faire passer l’hiver sur le balcon à l’une des grosses. Je vous tiendrai au courant de cette petite expérience.

Cette manière d’hiverner les oxalis pourpres fonctionne pour les autres oxalis à tubercules, comme l’Oxalis deppei ou l’Oxalis regnellii. Mais ne faites pas ça sur les oxalis non tuberculeux comme l’Oxalis vulcanicola. Ils n’ont pas les moyens d’hiverner de cette manière. 

Vous avez des oxalis ? Dites-nous dans les commentaires comment vous vous en occupez en hiver.  Et si c’est la première fois que vous hivernez le vôtre, découvrez ici comment réveiller l’oxalis en douceur !

Bon jardinage et profitez de vos plantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *