Rumohra adiantiformis variegata - détail de feuille

Comment entretenir la Rumohra adiantiformis en intérieur [GUIDE]

Qui n’a pas rêvé devant d’énormes fougères ? Avant de se dire que nous n’avons pas la place et que, de toute manière, c’est beaucoup trop d’entretien et trop fragiles pour nous… J’en ai fait partie, au début de mon jardin d’intérieur. Mais il existe des fougères pour tout le monde, et l’une d’entre elles est la Rumohra adiantiformis

Cette fougère est bien plus résistante que son feuillage découpé laisse penser. Coriace, elle tolère quelques oublis d’arrosage avec grâce. Sympathique si vous débutez avec les fougères d’intérieur, mais que vous cherchez une plante plus originale que la fougère de Boston. Je vous la présente ?

Feuillage panaché de la Rumohra adiantiformis variegata

Guide express : points essentiels pour jardiniers pressés

Parce que nous n’avons pas toujours le temps de lire un article dans le détail, ou bien que nous cherchons juste une information précise, voici un récapitulatif pour entretenir la fougère des fleuristes (Rumohra adiantiformis) en intérieur. Pour tous les détails et des conseils supplémentaires, n’hésitez pas à poursuivre votre lecture.

Nom scientifiqueRumohra adiantiformis
Nom commun françaisFougère des fleuristes
FamilleDryoptéridacées
OriginesAmérique latine, Caraïbes, Afrique du Sud, Océan Indien, Océanie
DimensionsTouffe dense, 40 à 50 cm de haut et de large
ExpositionLumineuse à tamisée
Températures12 - 22 °C (min : -4 °C ; max : 30 - 35 °C)
ArrosageRégulier, quand la surface du sol a séché
Humidité ambiante50 % minimum
SubstratDrainant, mais doit rester frais (terreau pour plantes vertes par exemple)
EngraisOui
ToxicitéNC
MultiplicationDivision

Rumohra adiantiformis, la fougère des fleuristes

Une fougère tropicale

Sous le nom – un peu barbare, j’avoue – de Rumohra adiantiformis se cache une jolie fougère qui fait mon bonheur depuis que je l’ai adopté, il y a maintenant une paire d’années. Originaire des forêts tropicales de l’hémisphère sud (Amérique latine, Caraïbes, Afrique du Sud, Océan Indien, Océanie), cette fougère appartient à la famille des Dryoptéridacées.

La Rumohra adiantiformis forme des frondes découpées et légèrement coriaces, rassemblées en touffes. Les jeunes frondes, lorsqu’elles se déploient, sont d’un vert tendre, qui fonce avec la maturité de la feuille. Au final, elles sont d’un vert sombre et brillant. 

La variété panachée (R. adiantiformis variegata) se démarque par une bande vert chartreux, presque néon, le long de la nervure centrale. Elle se cultive de la même manière que l’espèce-type, mais demande un petit peu plus de lumière pour conserver sa jolie coloration. C’est celle que j’ai à la maison.

Une fougère à bouquet

La Rumohra adiantiformis est très utilisée dans l’art des bouquets. Les fleuristes l’apprécient pour sa tenue dans le temps une fois coupée. Au contraire de bien des fougères, ses frondes ne sèchent pas très vite, ce qui leur permet d’être utilisées dans les compositions. C’est qu’elle porte bien son nom, la fougère des fleuristes !

Mais c’est aussi une fougère plutôt simple à cultiver en intérieur. Elle ne reste donc pas cantonnée aux serres des fleurs à couper. Suivez le guide et laissez-vous séduire par cette petite fougère.

La fougère des fleuristes forme une touffe de frondes découpées
Détail des feuilles de Rumohra adiantiformis

La fougère des fleuristes (Rumohra adiantiformis) est compacte et facile à cultiver en intérieur

Où installer la fougère des fleuristes en intérieur ?

Si vous rêvez de fougères finement découpée,s mais que vous ne voulez pas relever le défi des fougères délicates comme la capillaire, la Rumohra adiantiformis peut se révéler une bonne alternative. Robuste, elle s’adapte facilement à nos intérieurs.

Une exposition lumineuse

La fougère des fleuristes est originaire des sous-bois tropicaux. Le soleil y est filtré par les arbres. Mais ce n’est pas une fougère de pénombre pour autant ! En tout cas, pas chez nous, où le soleil est moins intense et se fait rare en hiver.

La Rumohra adiantiformis apprécie donc les emplacements lumineux. Elle craint cependant le soleil direct durant les heures chaudes en été. La vitre fait alors un effet de loupe et les rayons du soleil peuvent brûler son feuillage. Il vaut mieux l’éloigner un peu des fenêtres très exposées en été.

La mienne est installée face à une fenêtre orientée à l’est. Elle profite ainsi de quelques heures de soleil direct en début de matinée. Une dose de lumière indispensable pour conserver le contraste entre la bande vert clair et le reste du feuillage. 

Cependant, si vous n’avez pas adopté la variété panachée, ou si l’intensité des couleurs n’est pas votre priorité, la fougère des fleuristes peut tout à fait se contenter d’un emplacement un peu plus sombre. Mais sa croissance en sera ralentie (et comme elle ne pousse pas très vite de base…).

Fougère d’intérieur… et d’extérieur !

Qui dit plante tropicale, dit chaleur, n’est-ce pas ? La fougère des fleuristes apprécie effectivement des températures entre 12 et 22°C pour sa croissance. Mais elle supporte aisément des vagues de chaleur jusqu’à 30-32 °C, du moment qu’elle a assez d’eau.

Côté températures minimales, il est souvent recommandé de garder la fougère des fleuristes au-dessus de 10°C. Pourtant, elle fait partie des espèces rustiques, c’est-à-dire qu’elle résiste au gel.

Bon, aux petites gelées, hein ? Ça reste une plante tropicale. Mais jusqu’à -4°C, elle devrait s’en sortir. Votre fougère va simplement entrer en dormance en dessous de 8 à 10°C : ses frondes vont sécher puis disparaître et votre fougère restera endormie, inactive, jusqu’au retour des beaux jours. 

Il est donc tout à fait possible d’installer la Rumohra adiantiformis dehors. Je n’ai jamais fait l’expérience personnellement, puisque je cultive la mienne en intérieur uniquement. Mais voici quelques recommandations si vous cultivez la fougère des fleuristes au balcon : 

  • installez la fougère des fleuristes à un emplacement semi-ombragé, de manière à la protéger des rayons les plus violents en été ;
  • gardez un œil sur les températures, chaudes comme froides, pour ajuster correctement son arrosage
  • évitez de la laisser dans un courant d’air qui pourrait finir par la dessécher ;
  • si vous habitez une région avec des hivers rigoureux, rentrez-la pour l’hiver. Sinon, protégez-la correctement (paillage ou voile) en attendant le retour de ses frondes au printemps.

Un peu d’humidité ambiante

Les frondes de la Rumohra adiantiformis sont un peu épaisses, comme si elles avaient une petite pellicule de cire à la surface. Cette caractéristique lui permet de tolérer des atmosphères plus sèches que nous ne pourrions le penser. Aussi, elle se comporte bien dans toutes les pièces de la maison, tant que votre humidité ambiante générale tourne autour de 50% ou plus.

Si votre atmosphère est plus sèche, il va falloir aider un peu votre fougère des fleuristes. Car les ambiances pas assez humides tendent à dessécher l’extrémité des frondes ou à abîmer les nouvelles pousses. 

Dans ce cas, la solution la plus simple est de l’installer dans une pièce humide, comme la salle de bain. C’est une recommandation pour toutes les fougères en général. À condition, bien sûr, que votre salle de bain soit assez lumineuse pour lui permettre de grandir correctement.

Sinon, il existe différentes astuces permettant d’augmenter l’humidité ambiante autour d’une plante d’intérieur. Oubliez la brumisation manuelle, elle n’a que peu d’effet. Ma solution préférée est de regrouper mes plantes entre elles, comme des massifs. Les plantes transpirant tout le temps, elles créent naturellement un microclimat plus humide entre elles.

Toxicité de la Rumohra adiantiformis

Je n’ai pas (encore) trouvé d’information fiable sur la toxicité ou non de cette fougère sur nos animaux de compagnie ou nous-mêmes. Je n’ai rien remarqué de particulier pour l’instant. Mais dans le doute, n’hésitez pas à prendre des précautions et à la mettre hors de portée des petites créatures trop curieuses pour leur bien.

Mettre en scène notre fougère des fleuristes

La Rumohra adiantiformis est une petite fougère à croissance lente. À terme, elle ne devrait pas dépasser les 45-50 cm de haut ou de large. Parfait si vous avez un petit espace à lui offrir ou si vous ne voulez pas vous faire envahir par vos plantes d’intérieur.

C’est une fougère qui rend très bien dans une jolie coupe, sur un meuble par exemple. Elle se marie aussi facilement avec les autres feuillages (un atout pour la confection des bouquets) donc n’hésitez pas à la regrouper avec d’autres plantes pour créer des effets de couleurs ou de textures dans votre jardin d’intérieur. C’est comme cela que j’ai installé la mienne, entre des Syngonium et d’autres fougères.

Je l’ai déjà croisé en terrarium. Ce n’est pas indispensable (elle ne demande pas une humidité ambiante importante et stable), mais elle est plutôt adaptée avec sa faible croissance.

La fougère des fleuristes se marie bien avec d’autres feuillages, ici des Syngonium  et une Pteris cretica ‘Albolineata’.

Comment entretenir la Rumohra adiantiformis en intérieur ?

Vous avez choisi d’adopter une fougère des fleuristes ? Bon choix, vous ne serez pas déçu(e). Maintenant que vous l’avez installé dans de bonnes conditions, voyons comment s’en occuper correctement. Vous verrez, c’est une fougère plutôt résistante et tolérante, ce qui la rend assez simple à entretenir lorsque les conditions de base (lumière, température, humidité) sont respectées.

Arrosage régulier et généreux

Comme la plupart des fougères, la Rumohra adiantiformis apprécie avoir un sol toujours frais. C’est-à-dire que le terreau doit rester humide, mais pas détrempé. La nuance peut être un peu perturbante lorsque nous débutons. Voici comment je m’y prends.

Attendre le bon moment

J’interviens quand la surface du sol a séché. Mais juste la surface, moins de 5 mm d’épaisseur. L’idéal, c’est de surveiller régulièrement en tâtant le sol du bout des doigts.

À ce moment-là, j’arrose avec de l’eau à température ambiante, notamment en hiver pour éviter les chocs thermiques. La fougère des fleuristes est peu regardante sur la qualité de l’eau, celle du robinet convient très bien à la mienne. L’arrosage doit être généreux, jusqu’à ce que l’eau s’écoule pour les trous de drainage en bas du pot.

Un sol humide, mais pas détrempé

Si j’ai un peu tardé pour l’arrosage – ça nous arrive à tou(te)s – je laisse l’eau dans la soucoupe pendant 20-30 minutes. Le terreau va absorber l’eau qui lui manque par capillarité.

Bien sûr, il faut ensuite vider la soucoupe ou le cache-pot. C’est quand l’eau reste en place que le sol devient détrempé et que notre plante commence à souffrir. Ses racines sont asphyxiées par l’eau et finissent par pourrir. 

Plutôt facile finalement, n’est-ce pas ?

Rempotage à la demande

Quand rempoter notre Rumohra adiantiformis ?

La fougère des fleuristes apprécie être à l’étroit dans son pot. Comme elle pousse lentement et qu’elle n’est pas très gourmande, il est possible d’espacer son rempotage de plusieurs années. Parfait pour les jardiniers pressés ou celles et ceux qui n’aiment pas mettre de la terre partout. 

Deux conditions pour la rempoter : 

  • notre fougère donne des signes de vouloir déménager (racines qui sortent du pot, contenant déformé etc) ;
  • le terreau est en mauvais état (hydrophobe, il ne retient plus l’eau) ou n’est pas adapté à votre manière de jardiner (généralement au moment de l’adoption).

Dans ces cas-là, retroussons nos manches et passons au rempotage. Si c’est possible, il est préférable d’attendre les beaux jours. La plante sera alors en pleine croissance, ce qui facilite sa reprise. Mais en intérieur, sentez-vous libre de rempoter quand c’est nécessaire.

Quel pot choisir pour la fougère des fleuristes ?

Ne choisissez pas un pot trop grand. D’ailleurs, si vous ne faites que changer le sol, n’hésitez pas à la rempoter dans le même pot. Si vous le changez pour la taille au-dessus, 2 à 4 cm de diamètre supplémentaires devraient suffire.

Côté matériau, vous pouvez prendre ce que vous préférez. Privilégiez un matériau qui convient à votre manière de jardiner. Si vous n’aimez pas arroser, un pot en plastique ou en céramique émaillée sera plus adapté qu’un pot en terre cuite brute.

Quel terreau pour la Rumohra adiantiformis ?

Ce qu’il faut à cette fougère, c’est un sol capable de retenir une bonne quantité d’eau tout en laissant circuler l’air, afin d’éviter la pourriture des racines.

Un mélange de terreau pour plantes vertes de bonne qualité convient tout à fait. Si vous préférez l’améliorer un peu, vous pouvez ajouter un élément drainant de petit calibre. Le plus simple à trouver, pour moi, est la perlite. Mais de la pouzzolane très fine ou du sable grossier fera tout à fait l’affaire. Visez un ratio de 20 % de drainage pour 80 % de terreau maximum. Plus de drainage et vous allez passer votre temps à arroser cet été.

Si vous êtes adeptes du mélange maison, retenez bien qu’il faut que le sol reste frais. J’ai tenté un nouveau mélange l’année dernière, avec 2 parts de drainage pour 7 parts de terreau et humus dans un pot en terre cuite. Je ne suis pas convaincue que cela convienne si votre atmosphère est naturellement sèche (moins de 40-50% d’humidité). Faites vos tests et n’oubliez pas de noter vos expériences dans un carnet pour vous en souvenir plus tard.

Rumohra adiantiformis variegata - détail de feuille
Un peu de soleil direct en début ou fin de journée renforce les couleurs du feuillage panaché

La fougère des fleuristes panachée préfère une exposition légèrement plus lumineuse pour conserver ses jolies couleurs contrastées.

Engrais

 La Rumohra adiantiformis n’est pas une plante particulièrement gourmande. Néanmoins, comme elle reste longtemps dans le même sol, nous pouvons lui donner un petit coup de pouce de temps en temps.

Choisissez un engrais équilibré et doux, au format de votre choix. Référez-vous toujours aux recommandations du fabricant, car tous les produits sont différents. Et rappelez-vous. L’engrais, c’est uniquement pendant la période de croissance. Si elle rentre en repos en hiver, l’engrais doit sortir du menu.

Maladies et ravageurs

Voilà une fougère robuste aussi sur ce point. La fougère des fleuristes est rarement touchée si elle est soignée correctement. Néanmoins, il n’est pas impossible qu’elle soit la cible d’acariens (araignées rouges) ou de cochenilles.

Prenez l’habitude d’observer régulièrement votre Rumorha adiantiformis pour pouvoir intervenir dès les premiers signes d’invasion. La bataille sera plus simple et rapide à gagner. Un nettoyage régulier, à l’eau ou au savon de Castille (ou horticole), permet aussi de limiter les risques en plus d’éliminer la poussière.

Multiplier la Rumohra adiantiformis

Les fougères ne font pas de fleurs ou de graines, mais des spores, à l’arrière des frondes. Il est possible de les faire germer, mais cela demande de la patience et de l’expérience.

La manière la plus simple de multiplier la Rumohra adiantiformis est la division. Au moment du rempotage, il est possible de séparer la touffe en plusieurs morceaux. Assurez-vous que chaque morceau est composé d’un morceau de rhizome d’une taille suffisante et de plusieurs frondes. Rempotez-les de la même manière que pour une plante entière et hop ! Vous voilà avec plusieurs fougères à disséminer chez vous ou à partager avec vos proches.

Attention cependant, si le fragment de rhizome est trop petit, la nouvelle plante n’aura pas assez de réserve pour former de nouvelles racines et frondes. La reprise pourrait être difficile, voire impossible.  Donc soyez délicat au moment de cette étape.

Compacte, la fougère des fleuristes se glisse dans tous les intérieurs
Rumohra adiantiformis dans le soleil du matin

Compact et robuste, la Rumohra adiantiformis peut se glisser dans (presque) tous les intérieurs

Alors, vous adoptez une fougère des fleuristes ?

Connue sous le nom de Rumohra adiantiformis, la fougère des fleuristes est remarquable pour son feuillage découpé et sa résistante. Ses frondes sont légèrement épaisses et coriaces, ce qui lui permet de s’adapter à des atmosphères plus sèches et de tolérer un oubli d’arrosage de temps en temps. Du moment qu’elle reçoit assez de lumière (sur la variété panachée) et que son sol reste frais, vous devriez vous en sportif comme un maître jardinier.

La fougère des fleuristes n’a pas su vous convaincre ? Découvrez sur le site d’autres fougères ou d’autres plantes d’intérieur résistantes. Vous allez forcément finir par trouver votre bonheur.

Si vous avez la moindre question, suggestion ou astuce, n’hésitez pas à les partager en commentaire. 

Bon jardinage et profitez bien de vos plantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *